• Confédération Internationale

    de la Société de Saint-Vincent-de-Paul

    30 millions de pauvres aidés dans le monde

  • Confédération Internationale

    de la Société de Saint-Vincent-de-Paul

    "Je voudrais enserrer le monde dans un réseau de charité" (Frédéric Ozanam)

Témoignage : La vie bouleversante du Dr Paul Takashi Nagaï (1908-1951)

Survivant de la bombe atomique de Nagasaki, vincentien et scientifique, le Dr Paul Takashi Nagaï, aura œuvré toute sa vie pour soulager la souffrance de ceux qu’il côtoyait. Il fut un scientifique de grande envergure, pionnier au Japon de l’utilisation de la radiologie, notamment pour la prévention de la tuberculose. Des événements tragiques ayant frappé Nagasaki, le Dr Nagaï n’en gardera aucune rancœur. Après les bombardements, il s’installera dans une modeste hutte d’où il enseignera le pardon. Jusqu’à sa disparition, des personnes de toutes classes, conditions et croyances religieuses, de l'Empereur jusqu'aux enfants des rues, viendront lui rendre visite. Voici brièvement son itinéraire.

Takashi Nagai

D’abord athée, le Dr Nagaï voit peu à peu ses convictions s’ébranler et connait un lent cheminement intérieur qui le conduira peu à peu à la lecture de la Bible et des « Pensées » de Blaise Pascal. Une réflexion de ce mathématicien et philosophe français le frappe: « Il y a assez de lumière pour ceux qui ne désirent que de voir, et assez d'obscurité pour ceux qui ont une disposition contraire. ». Touché par le témoignage des chrétiens de Nagasaki, il se décide à l’âge de 26 ans à recevoir le baptême.

Takash Nagaï devient ensuite membre de la Société de Saint-Vincent de Paul. Il découvre les écrits de Frédéric Ozanam, visite les malades et les plus pauvres auxquels il apporte aide, réconfort et soutien alimentaire. Il se marie avec une jeune femme très croyante, Midori : 4 enfants naissent de cette union. En juin 1945, il apprend qu’il est atteint de leucémie en raison des expositions aux rayons X qu’il subit dans l’exercice de son travail. Son espérance de vie n’est plus que de 2 ou 3 ans.

Le Japon est en guerre avec les Etats-Unis depuis décembre 1941. Le 9 août 1945 à 11h00, la bombe atomique frappe Nagasaki. Le Dr Nagaï réussit à sortir des décombres mais sa carotide est tranchée par un éclat de verre. Après avoir reçu les soins d’urgence, il se joint au personnel médical survivant pour soigner les victimes. De retour chez lui, il retrouve son épouse calcinée. Il se réinstalle sur le lieu même où la bombe a éclaté et fait construire une petite hutte avec des morceaux de sa vieille maison. C’est depuis ce lieu que, jusqu’à la fin de sa vie, il recevra des visiteurs et rédigera plusieurs ouvrages qui connaitront un succès immédiat au Japon et dans le monde.

Il meurt en 1951, à 43 ans. 20 000 personnes assistent à son enterrement