• Confédération Internationale

    de la Société de Saint-Vincent-de-Paul

    30 millions de pauvres aidés dans le monde

  • Confédération Internationale

    de la Société de Saint-Vincent-de-Paul

    "Je voudrais enserrer le monde dans un réseau de charité" (Frédéric Ozanam)

Retour à la liste des actualités

Réflexion : Comment une image plus visible peut favoriser le recrutement de nouveaux membres

29 août 2016 Initiatives

photo @ssvp France

Il est prouvé que le fait d'avoir une image plus visible peut être très bénéfique pour recruter de nouveaux membres et même pour démarrer de nouvelles conférences. Mais attirer l’attention  sur nous-mêmes n’est-il pas aller contre la vocation d’une organisation connue pour sa modestie et sa discrétion?

Fameusement  décrite par le Catholic Herald comme «le secret le mieux gardé de l'Église catholique »,  la SSVP travaille maintenant à avoir une image publique plus importante. Mais est-ce que ça en vaut la peine? Deux exemples récents du Conseil Central de Southwark (Royaume Unis) démontrent l'importance d'avoir une plus grande visibilité.

"Il y a quelques mois nous avons lancé à la cathédrale St George à Southwark , un appel pour créer une nouvelle Conférence», se souvient Kieran Knights, Directeur du support et développement des adhésions au Conseil National. «Ce fut un grand succès - nous avons suscité beaucoup d'intérêt. Mais quelques jours plus tard, je pris un appel téléphonique de quelqu'un qui était intéressé pour se joindre à la SSVP. «Avez-vous vu l'appel? » Demandai-je. « Quel appel? » fut la réponse. « Je n’étais pas là, mais je l'ai vu votre article dans The Universe ». Le service communication du Conseil  National avait négocié un article dans le journal hebdomadaire catholique appelant à rejoindre la SSVP comme participation à l'Année de la Miséricorde. « En dépit de nos mailings, des affiches et des dépliants, c’est l’article dans The Universe qui a poussé au moins un paroissien à devenir membre » souligne Kieran.

La même chose s’est reproduite peu de temps après lorsque le journal diocésain de Southwark, Le Pèlerin, a publié une double page sur la SSVP. "Nous avons reçu un e-mail quelques jours plus tard, venant d'un groupe de paroissiens à Gravesend, dans le Kent, qui avaient été inspirés par l'article et qui voulaient créer une nouvelle conférence," révèle Kieran. « Cela montre vraiment l’utilité d’avoir une image plus visible.» Mais améliorer la visibilité de la SSVP ne se limite pas seulement à utiliser la presse. Les Conférences elles-mêmes peuvent tirer des bénéfices  à se promouvoir eux même dans leurs paroisses et au-delà. Par exemple, en accrochant des posters et des informations sur le tableau d'affichage de la paroisse, en fournissant régulièrement des nouvelles de la Société pour le bulletin paroissial, en mettant des dépliants à disposition des paroissiens, en organisant  des collectes de fonds dans la salle paroissiale, et en essayant d'impliquer la paroisse dans les activités de la SSVP comme des collectes de nourriture pour la banque alimentaire locale…. Tout cela peut contribuer à donner à une conférence un rôle plus important dans la vie paroissiale.

La Conférence SSVP à Richmond dans le Surrey est allée plus loin, en postant un article sur le site Web du conseil d'arrondissement local, sur la promotion du bénévolat auprès de la Société et incluant un lien vers le site de la SSVP. Sous le titre «être amis avec les personnes âgées à Richmond avec la SSVP", l’article a invité les populations locales intéressées à devenir membres et à assister à une réunion à l'église. Peut-être que cette approche pourrait être menée plus loin encore grâce à l'utilisation de journaux locaux, des stations de radio et des médias sociaux. Cependant, est ce que tout ceci ne rentre pas en conflit avec la tradition d’humilité de la Société? «Souvent, la nécessité de respecter la confidentialité de nos bénéficiaires a amené les conférences SVP à fonctionner d'une manière si discrète que de nombreux paroissiens n’ont même jamais eu vent de leur existence», observe Kieran. « En outre, la plupart des membres sont modestes sur leur travail et se sentent peu enclins à chanter leurs propres louanges. "Cependant, si les gens ne savent pas que nous existons ou, pire encore, nous considèrent comme une Société mystérieuse et secrète, comment pouvons-nous espérer attirer plus de membres?"

Source : Newsletter – édition été 2016 – Conseil National de la SSVP – Angleterre et Pays de Galle