• Confédération Internationale

    de la Société de Saint-Vincent-de-Paul

    30 millions de pauvres aidés dans le monde

  • Confédération Internationale

    de la Société de Saint-Vincent-de-Paul

    "Je voudrais enserrer le monde dans un réseau de charité" (Frédéric Ozanam)

Retour à la liste des actualités

Madagascar : éduquer pour sortir de la pauvreté

11 août 2015 Initiatives

 Madagascar : éduquer pour sortir de la pauvreté

C’est dans le quartier d’Ampitatafika, (district d’Antananarivo Sud) que se situe la Conférence Ste Bernadette. Présidée par Marianne Razafiarisoa, elle compte 12 membres actifs, âgés de 19 à 65 ans. Constatant le manque de structure scolaire et la demande croissante de formation, les vincentiens ont unis leurs efforts pour pallier aux lacunes du quartier, en créant un centre baptisé « MA-CLEF», symbolisant l’espoir d’un meilleur avenir lié à la réussite scolaire.. « La CLEF de la réussite ! »

Le centre a ouvert en décembre 2009, proposant d’abord des cours de langues (français et anglais). Puis l’offre de formation s’est étoffée: en septembre 2010, le lycée technique démarrait avec les filières Gestion et Commerce, suivies un mois plus tard par les formations supérieures en Gestion Commerce International,  Communication et Droit. Déjà, l’idée d’aider les jeunes à accéder aux études et aux formations professionnelles commençait à germer. Un orphelinat de Vatomandry (côte est de M/car) ainsi qu’un centre social catholique de la capitale ont placé des orphelins en internat dans le Centre.

En 2012, le centre fait face à des difficultés budgétaires : les maigres ressources issues des formations ne permettent pas de couvrir le loyer élevé demandé par le propriétaire des locaux. A la fin du bail, les bénévoles décident de déménager le centre dans des locaux moins onéreux mais plus petits, qui ne permettront pas d’accueillir le lycée technique. Celui-ci doit fermer, à la grande déception des parents d’élèves. Seules les formations en bureautique, langues et les 4 filières professionnelles supérieures seront conservées.

Agrégée en juin 2013 par le Conseil Général International, la Conférence Sainte Bernadette fonctionne avec des dons, venant souvent des bénévoles eux-mêmes, et reçoit rarement des fonds extérieurs. Les membres de la Conférence apportent une aide aux étudiants pour les frais de scolarité ainsi que les fournitures scolaires. Parmi les jeunes bénéficiaires, certains sont orphelins et d’autres, issus de familles démunies, viennent de centres sociaux de toute l’île.  Marianne Razafiarisoa – Présidente de la Conférence indique : « Ces jeunes-là sont débrouillards malgré leurs difficultés financières. Ils veulent sortir de la pauvreté,  c'est pourquoi ils étudient pour obtenir leur diplôme et également acquérir la sagesse et les compétences nécessaires. »

centre ma clef

Le Centre MA-CLEF fonctionne avec des bénévoles : 5 enseignants, une assistante sociale et 3 stagiaires. Il s’ouvre aussi aux enfants des écoles voisines, en proposant des goûters récréatifs, du soutien scolaire. « Nous nous donnons tous la main, et nous partageons toujours les tâches selon les responsabilités de chacun » explique Marianne.

La Conférence Ste Bernadette s’active également pour cette année scolaire, à financer un voyage scolaire à Majunga (station balnéaire au nord-ouest de l’ile) pour les étudiants, en organisant des opérations « gâteaux ». La présidente précise : « Seuls  2 de ces étudiants ont déjà vu la mer et aucun n'a encore visité Majunga. S'ils comptaient sur leur famille, ils ne pourraient jamais voyager. Payer leur scolarité est déjà difficile ».

Conscients du fait que l’éducation est la clé pour sortir de la pauvreté, les animateurs du Centre MA- CLEF ainsi que les bénévoles travaillent ensemble sur les mêmes objectifs :

  • Enseigner,  éduquer les orphelins et les jeunes nécessiteux pour devenir  des citoyens responsables et dignes ;
  • Former, sensibiliser et encadrer les jeunes à des techniques professionnelles afin de leur assurer un avenir meilleur;
  • Partager les connaissances, les compétences et aussi notre confiance en Dieu pour avoir une vie meilleure malgré tous les problèmes endurés.
  • Assurer un service social permanent : non seulement les aides pour les apprenants mais aussi l’écoute pour ceux qui ont des problèmes que ce soit relationnel ou professionnel.

Le Centre fonctionne actuellement grâce à l’implication massive des membres de la Conférence et des bénévoles, mais sa situation reste précaire : les locaux sont vieux et risquent de s’écrouler, le propriétaire a d’ailleurs indiqué que le bail ne sera pas renouvelé. En 2016, il faudra de nouveau déménager.

centre ma clef 2

Malgré les incertitudes qui règnent sur l’avenir du Centre, les membres de la Conférence ne sont pas à court de projets et d’idées pour le futur, comme par exemple faire l’acquisition d’un local pour s’installer durablement sans craindre la fin d’un bail de location, et ouvrir plus tard un hébergement pour les orphelins dont la conférence s’occupe. Mais avant tout, ils souhaitent sortir de leur isolement et établir des liens avec d’autres vincentiens dans le monde, afin de leur faire partager leurs réalités et échanger des idées.

La Présidente conclue : "Nous réalisons que les jeunes malgaches (orphelins et nécessiteux), qu’ils viennent des autres régions ou de la capitale, sont vraiment nombreux à chercher des aides et des formations professionnelles comme celles que nous proposons. Le nombre des demandes augmentent de jour en jour et nous ne pourrons pas toutes les honorer. Mais nous ne baissons pas les bras malgré tous les problèmes (financiers, logistiques, relationnels, etc. …) car nous savons tous que DIEU nous aidera dans notre mission sacrée.... Nous savons que toutes choses travaillent ensemble pour le bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son propos.”(Romains 8,28)

Nos slogans : “Dignité – Persévérance – Réussite” -  “AIMER – SERVIR – PARTAGER” Prêtez-nous main forte, frères et sœurs Vincentiens, pour ces missions de Dieu !

Email  razafiarisoa.ma@gmail.com
Facebook : Razafiarisoa Marianne