• Confédération Internationale

    de la Société de Saint-Vincent-de-Paul

    30 millions de pauvres aidés dans le monde

  • Confédération Internationale

    de la Société de Saint-Vincent-de-Paul

    "Je voudrais enserrer le monde dans un réseau de charité" (Frédéric Ozanam)

Retour à la liste des actualités

La Famille vincentienne à l’ONU

06 juin 2017 Actualités du CGI

La Famille vincentienne à l’ONU

Les représentants de la Famille vincentienne aux Nations Unis à Genève (Compagnie des Filles de la Charité et Société de Saint-Vincent-de-Paul) ont participé à la 34e session du Conseil des droits de l’homme en mars 2017. 

La session a en particulier porté sur la situation en Syrie et permis de renouveler le mandat de la commission d’enquête internationale pour lutter contre l’impunité. 

La principale mission des représentants de la Famille vincentienne au sein de ces organismes internationaux est d’assister aux réunions, d’assurer un lien et de travailler en étroite collaboration avec les représentants des Nations Unies. 

Rappelons que par son action, la Famille vincentienne s’efforce de répondre à plusieurs objectifs communs avec ceux des Nations Unies : éradiquer la pauvreté dans le monde, préserver la dignité des personnes souffrantes, promouvoir la paix et la justice dans le monde, et enfin, faire entendre la voix des pauvres au niveau international. A travers cette présence au sein des Nations Unies, la Famille vincentienne tente de mener à bien ces objectifs. 

Qu’est-ce que le Conseil des droits de l’homme? 

Le Conseil des droits de l’homme est le principal organe intergouvernemental chargé des droits de l’homme. Il se compose des 192 Etats membres de l’ONU dont 47 Etats ont le droit de vote. Tous les membres du Conseil se rencontrent trois fois par an à Genève en Suisse. Le rôle du Conseil est de renforcer la promotion et protection de tous les droits de l’homme, civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, y compris le droit au développement. Les Etats membres du Conseil sont élus pour une période de trois ans et sont les seuls à participer aux votes.

Seules les ONG dotées d’un statut consultatif auprès du Conseil Economique et Social des Nations Unies (ECOSOC), comme la Famille vincentienne, peuvent être accréditées pour participer aux sessions du Conseil des droits de l’Homme.

Sr Monique Javouhey (Filles de la Charité)et Marie-Françoise Salesianni Payet (SSVP), 
Les représentants de la Famille vincentienne à l’ONU (Genève)